Finance & Assurance

Payer moins d’impôts en étant fonctionnaire : quelques pistes

Face à la pression fiscale sévissant en France, une grande majorité des contribuables cherchent par tous les moyens à faire baisser le montant de leurs impôts. Les fonctionnaires ne font pas exception. Grâce à leur statut, ils ont la possibilité de jouir d’un certain nombre d’avantages fiscaux. En voici quelques-uns.

Investir dans l’immobilier défiscalisant

Une des solutions de défiscalisation les plus avantageuses pour un fonctionnaire est d’investir dans l’immobilier locatif. La pierre reste une valeur refuge par ces temps de crise. Et dans l’optique de redynamiser le marché immobilier notamment dans les zones connaissant une pénurie de logements, le gouvernement a mis en place des dispositifs fiscalement incitatifs pour les investisseurs particuliers à l’instar de la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard ou la loi Malraux. Les fonctionnaires ont tout intérêt à en profiter. Pour financer l’investissement, ils peuvent passer par des crédits immobiliers et les obtenir assez aisément. En effet, les agents de la fonction publique possèdent un profil attrayant pour les banques, car ils jouissent d’une sécurité de l’emploi et de revenus stables. Elles estiment alors qu’ils bénéficient de plus de solvabilité qu’un travailleur du privé et se montrent plus enclines à leur accorder un prêt.

Réaliser des travaux dans la maison

Pour pousser les particuliers à faire des travaux de remise aux normes et de rénovation, de nombreuses réformes gouvernementales ont été lancées. La plupart d’entre elles permettent une défiscalisation financière. L’un des premiers avantages fiscaux dont profitent les particuliers concerne la rénovation énergétique. En procédant à des travaux d’isolation phonique et thermique, en réduisant les dépenses énergétiques de leur logement ou en installant des équipements produisant des énergies à partir de ressources écologiques, ils peuvent prétendre au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à hauteur de 30% du coût total des travaux. Par contre, les rénovations doivent être prises en charge par un professionnel certifié RGE pour être éligibles à ce dispositif.

Engager un employé à domicile

Fonctionnaires ou salariés du privé classique, tous peuvent jouir d’un crédit d’impôt en engageant un employé à domicile. Parmi les emplois concernés figurent le soutien scolaire, la garde d’enfants, le ménage, les petits travaux de jardinage, la préparation des repas ou encore l’aide à domicile. Le crédit d’impôt couvre 50% des dépenses engagées sur l’année sur le paiement du salaire de l’employé en question. Par contre, lesdites dépenses ne doivent pas aller au-delà de 12 000 euros. Ce montant est majoré de 6000 euros pour les personnes invalides ou ceux qui les prennent en charge.

Optimisation des placements

Défiscaliser signifie aussi sélectionner les bons placements et miser sur l’épargne. Ouvrir un plan d’épargne en actions (PEA) est l’une des actions les plus recommandées, car il permet de jouir d’une exonération sur les plus-values après 5 ans. Il est même possible d’utiliser l’argent dans la création d’une entreprise. Une autre solution consiste à investir dans l’assurance-vie. Placement préféré des Français, ce produit offre de nombreux avantages du point fiscal ainsi que sur les droits de succession. De plus, l’assurance-vie constitue un excellent moyen de diversification de son patrimoine. Il peut être cumulé avec le régime Préfon, le plan d’épargne pour la retraite populaire (PERP) et autres dispositifs d’épargne dédiés aux fonctionnaires.